Comment fonctionne le Shadowing session ? On m’a posé plusieurs fois cette question, alors j’ai décidé de vous faire profiter d’une petite explication.

Lors d’une observation des sessions ICA, le serveur XenApp envoie des paquets ICA (protocole réseau TCP, ports 1494/2598) contenant les données graphiques de la session de l’utilisateur aux 2 clients (le poste de l’utilisateur, et celui de l’administrateur).

Cependant, le « moteur » XenApp doit s’assurer de la synchronisation de l’affichage entre ces deux ordinateurs, ce qui provoque de nombreux segments SYN/ACK dans la trame TCP (SYN : vérification de la synchronisation, ACK : réception de l’accusé de réception). Ce processus de double-réponse lors d’une observation de session ICA est ce qu’on appelle un « overhead », que je pourrais définir plus simplement par une utilisation supplémentaire de la bande-passante indépendamment de l’affichage de la session de l’utilisateur.

Attention, toutefois, vous devez prendre en compte que si vous avez des infrastructures distantes avec une faible bande passante ou des latences élevées, le Shadowing pourrait ne pas fonctionner, ou avoir une désagréable sensation de latence (décalage affichage).

A bientôt

Steeve DELMOTTE.
Tweeter : @rSx78

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.